Tel. 04 67 20 46 98 Demande en ligne Rappelez-moi !
menu

Rachat de prêts: ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Le Classé dans : Rachat de crédit

Le rachat de prêts se démocratise. Les français sont de plus en plus nombreux à faire appel à cette opération financière pour bénéficier des taux d’intérêts bas. C’est aussi un moyen d’optimiser les finances de son foyer à long terme. Pourtant, avant d’initier toute démarche de regroupement de prêts, il faut avoir en tête les cinq points qui suivent. Ces éléments permettent de faire le meilleur choix parmi toutes les offres et propositions du marché.

Ne pas confondre rachat de prêts et renégociation d’emprunts

La conjoncture économique, marquée par des taux d’intérêts bancaires « au raz des pâquerettes » a eu des conséquences dans le milieu bancaire. Les emprunteurs peuvent avoir accès à des conditions d’emprunt plus favorables. Pour cela, il est possible de faire racheter les prêt existants par un autre établissement bancaire. Dans ce cas le financement est repris en l’état. Il n’y a pas  d’extension de la durée ou regroupement de plusieurs créances. On parle alors de renégociation de crédit. Ce processus est proposé par l’ensemble des organismes d’emprunts traditionnels pour réduire le coût global d’un prêt.

A l’inverse le rachat de prêts propose aux débiteurs de réaménager leurs créances. En premier lieu, ce type de refinancement doit intégrer au minimum deux créances passées. L’une peut être remplacée par une nouvelle enveloppe de trésorerie ou un découvert bancaire. De plus la finalité de cette opération est de réduire le taux d’endettement du foyer. C’est donc la charge mensuelle consacrée à ce poste budgétaire qui doit diminuer en priorité. Ce sont des banques spécialisées qui offrent cette catégorie de financements.

Le courtier, indispensable pour avoir accès aux meilleures offres

Se rapprocher d’un courtier en rachat de crédits demeure la meilleure option lorsqu’on souhaite entamer une démarche de rachat de crédits. En effet, les propositions commerciales sont abondantes (sur internet, offres alléchantes que l’on reçoit par courrier, propositions des grandes enseignes commerciales…). Il est donc difficile de s’y retrouver et surtout de faire le bon choix, le plus approprié à sa situation financière.

Le courtier en rachat de crédits est mandaté par des établissements bancaires qui se consacrent exclusivement aux solutions en restructuration de dettes. De plus, ce courtier gère l’ensemble des impératifs administratifs, ce qui est fort confortable lorsqu’on a peu de temps à consacrer. Grâce à son regard d’expert, il donne des conseils avisés afin que l’emprunteur fasse le meilleur choix.

Les frais annexes, à quoi s’attendre?

Réduire son endettement en passant par le rachat de prêts, c’est aussi accepter les frais qui sont imputables à ce type d’opération. Il est cependant indispensable d’avoir une idée des différents postes de frais et surtout ce qui se pratique en moyenne.

Les services proposés par un courtier en rachat de prêts sont facturés en fonction du montant de la créance à racheter. Ainsi les frais de courtage représentent en moyenne 5 à 8% du financement octroyé.

De plus, le rachat de créances donne lieu à des pénalités de remboursement par anticipation. Si la plupart des prêts à la consommation ne génèrent pas ce type de frais, c’est souvent le cas pour les prêts immobiliers. Pour estimer cette charge annexe, il convient de se référer aux contrats de prêts initiaux. Ils sont néanmoins plafonnés à 3% du capital restant dû.

La banque qui met en place le refinancement des dettes en cours applique aussi des frais de dossier. En général, il s’agit de 1.5% du montant de l’enveloppe de crédit avec un plafond de 1400€ à 2100€ d’une banque à une autre. A ces frais peuvent éventuellement s’ajouter des frais d’inscription notariés. En effet, parfois la banque prendra un bien immobilier en garantie. Il s’agit d’une hypothèque qui doit être enregistrée chez un notaire.

Associer une nouvelle trésorerie pour rebondir quoi qu’il arrive

Il est préférable de demander une enveloppe de trésorerie supplémentaire dans le cadre d’un regroupement de prêts avec trésorerie. La majorité des ménages qui s’engagent dans un regroupement de prêts intègrent cette option pour bénéficier davantage de souplesse après l’opération. Ces disponibilités pourraient s’avérer utiles en cas de dépenses imprévues ou même afin de concrétiser des projets (travaux, achat Auto…).

Le but de l’opération est d’obtenir une seule mensualité adaptée à la capacité de remboursement du/des souscripteur(s) grâce à la restructuration. Le but est de ne plus faire appel au financement à crédit, enfin du moins faire en sorte le moins possible. L’avantage d’un regroupement de crédits avec trésorerie, c’est d’intégrer au plan de financement l’enveloppe de trésorerie nécessaire à la réalisation de ses projets tout en conservant une charge mensuelle de crédit maîtrisée.

Article publié par le , dans Rachat de crédit.

Ce site utilise des cookies afin de réaliser des statistiques d'audience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous déclarez accepter l'utilisation de ces cookies. En savoir plusOK