Rachat de crédit Prêt immobilier
menu

Consommation, les augmentations prévues en 2018

Le Classé dans : Consommation

La nouvelle année est bien souvent le moment pour de nombreux ménages de prendre de bonnes résolutions. Pour la consommation des ménages français, c’est aussi une période faste puisque des changements économiques interviennent au 1er janvier. L’année 2018 ne ferra pas exception. Des augmentations sont attendues dans le domaine de la Santé et aussi en terme d’imposition avec la revalorisation des prélèvements sociaux.

Le budget Santé des français: un coût plus élevé

Le déficit de la Sécurité Sociale ne cesse de s’approfondir. Pour ralentir ce phénomène le forfait hospitalier augmente. Le coût d’un séjour à l’hôpital pour les français passe donc de 18 euros par jour à 20 euros.

Les français bénéficiant d’une mutuelle ne devrait pas être directement impactés par cette augmentation. Les organismes de mutuelle ont d’ors et déjà annoncé une augmentation de leur tarifs. On se dirige donc vers un accroissement du budget Santé au sein des foyers français.

Prix à la pompe, Tabac et fiscalité de l’Epargne, les augmentations au 1er janvier

La fiscalité des énergies fossiles va continuer à augmenter.  Ainsi le prix du gazole est revalorisé de 7,6 centimes par litres. Le prix de l’essence augmente aussi mais dans des moindres mesures puisque la fiscalité supplémentaire par litre n’est que de 3,84 centimes.

Sans surprise, les fumeurs verront leur budget Tabac augmenté en 2018. A contrario des autres changements, cette augmentation est prévue uniquement pour le mois de mars. Le coût d’un paquet de cigarettes devrait augmenter de 1,10 euros.

Enfin les prélèvements sociaux, auxquels sont soumis les revenus et placements des français (hormis Livret A et Livret de Développement Durable et Solidaire) seront aussi revalorisés à compté du 1er janvier 2018. Ils passeront ainsi de 15,5% à 17,2%. A fortiori, une nouvelle fiscalités des revenus de capitaux mobiliers voient le jour. Un forfait de 30% sera appliqué à la place de la tranche marginale d’imposition de chaque foyer.

Immobilier: reconduction du Pinel et un PTZ progressivement recentré

Dans le secteur de l’Immobilier, l’Etat souhaite continuer à donner un coup de pouce au marché de l’Investissement locatif et aux primo-accédants. Dans ce sens, le dispositif Pinel est prolongé pour les zones A et B1.

S’agissant du PTZ, l’Etat le reconduit mais dans l’optique de le recentrer progressivement dans les zones géographiques les plus dynamiques en terme de démographie.

Pour les foyers endettés, un projet d’investissement immobilier paraît parfois difficile à réaliser. Le rachat de crédits est alors la solution idéale pour améliorer sa capacité d’endettement et ainsi profiter des dispositifs d’Etat pour favoriser l’accession à la propriété.

Article publié par le , dans Consommation.

Ce site utilise des cookies afin de réaliser des statistiques d'audience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous déclarez accepter l'utilisation de ces cookies. En savoir plusOK