Demande en ligne Rappelez-moi !
menu

Travaux de rénovation maison: aides aux particuliers

Le Classé dans : Immobilier

Le gouvernement a mis en place plusieurs aides financières pour les particuliers. Plus particulièrement dans le but d’aider financièrement les français à réaliser plus aisément des travaux  d’amélioration à l’habitat dans leur résidence principale.

Travaux de rénovation maison

Crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

Comment bénéficier d’un crédit d’impôt qui représente de quinze à trente pour cent du montant des travaux à réaliser ? Le crédit d’impôt transition énergétique, connu sous les initiales de CITE offre aux propriétaires et aux locataires, mais aussi aux hébergés à titre gratuit, le bénéfice de déduire de leur imposition une partie du montant des travaux.

Les différents postes de dépenses éligibles au CITE sont :

  • Chaudière dont les performances présentent un haut rendement
  • Appareil de régulation et de programmation
  • Compteur individuel pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire dans les co-propriétés
  • Pompes à chaleur
  • Chauffe eau et chauffe solaire
  • Matériel de diagnostic de performance énergétique
  • Audit énergétique
  • Borne de recharge de véhicule électrique
  • Etc.

Dans le cas ou les travaux réalisés ont été financés par un foyer non imposable, alors le crédit d’impôt leur est rétrocédé par le Trésor Public. Cela s’applique également dans le cas ou le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt du foyer. Il faut noter que le crédit d’impôt peut atteindre 30% du coût des travaux, limité à huit mille euros pour un célibataire et à seize mille euros pour un couple.

L’article 57 du projet de loi des Finances 2019 prévoit quelques changements concernant le crédit d’impôt transition énergétique. Pour plus d’informations, suivez le lien du gouvernement pour tout savoir sur le CITE !

L’éco Prêt à taux zéro et l’éco Prêt Logement Social

Léco-PTZ concerne toutes les personnes propriétaires et co-propriétaire de leur résidence principale. L’aide consiste à permettre l’obtention d’un financement dont le taux d’intérêt est de 0%. L’éco-PTZ est amorti sur une durée de 180 mois (15 ans). Son plafond est de trente mille euros (30 000 €). Pour y avoir droit, la nature des travaux entrepris doivent être de nature isolation ou rénovation lié au système de chauffage du bien immobilier.

Afin de pouvoir prétendre obtenir un financement éco-PTZ, il faut que la date de construction du bien immobilier soit antérieur au premier janvier mille neuf cent quatre vingt dix. Afin de pouvoir bénéficier de l’éco-PTZ, les travaux doivent être réalisés par une société ayant le label RGE. Cela indique que l’artisan est reconnu garant de l’environnement.

L’éco Prêt Logement Social (éco-PLS) a pour but de financer les travaux à amélioration énergétiques des logements sociaux les plus consommateurs de kWh. L’éco-PLS a pour objectif la rénovation au minimum de 70 000 logements sociaux par an d’ici à 2020. Ainsi, des travaux à l’amélioration de HLM ou logement sociaux autres peuvent être financé sur 25 ans à un taux d’intérêt compétitifs.

Le calcul du taux d’intérêt de l’éco-PLS est basé sur le taux du livret A. Selon la durée d’amortissement du crédit éco-PLS, le taux du Livret A est à diminuer ou à augmenter d’un certain nombre de point.

Article publié par le , dans Immobilier.

Ce site utilise des cookies afin de réaliser des statistiques d'audience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous déclarez accepter l'utilisation de ces cookies. En savoir plusOK