Tel. 04 67 20 46 98 Demande en ligne Rappelez-moi !
menu

Bitcoin: une menace pour le système bancaire?

Le Classé dans : Economie

Depuis la crise historique des Subprimes en 2008, un nouveau système de valeur monétaire côtoie le système monétaire traditionnel et ses institutions. Son développement est exceptionnel puisque les nouvelles monnaies scripturales prennent une place de plus en plus importante au sein de la sphère économique mondiale. Celle qui fait le plus parlé d’elle est sans nul doute le Bitcoin. Reconnu dans le monde de l’investissement hi-tech, le bitcoin représente t’il une menace pour notre système bancaire?

Le fonctionnement du bitcoin

Le bitcoin est une monnaie fictive crée en 2009 par une équipe de développeurs web connus sous le pseudonyme de Satochi Nakamoto. Reconnue depuis par les acteurs économiques du monde entier, elle est devenue progressivement une unité monétaire à part entière.  Grâce à internet, ce système n’a pas besoin d’institution pour la création monétaire et les transactions financières réalisées entre les différents usagers du bitcoin. Son fonctionnement en toute autonomie lui garantie une indépendance vis-à-vis des systèmes monétaires institutionnels.

La création et la régularisation monétaires sont prises en charge par ceux qu’ont sur-nomment les mineurs. Si leur rôle est de réguler les transactions en bitcoins, ils ont des limites. En effet, la création de bitcoins est plafonnée dans le temps à 21 millions, volume qui devrait être atteint en 2140. Il s’agit donc d’une ressource épuisable, ce qui génère beaucoup de spéculation. Effectivement, plus une monnaie est rare, plus elle attire la convoitise des investisseurs. Pour faire l’acquisition de bitcoins, il est nécessaire d’avoir des connaissances assez pointues en matière informatique. En effet, si de nombreuses plateformes permettent d’acheter des bitcoins, il convient de les déposer sur un support interactif sécurisé. De ce fait, cette monnaie reste réservée aux connaisseurs. D’ailleurs, la plupart des transactions effectuées en bitcoins sont au profit de la Fintech. C’est à dire que les bitcoins financent les entreprises basées dans le domaine des nouvelles technologies.

Bitcoin, quels sont les risques pour l’économie réelle?

Les autorités financières internationales se montrent particulièrement sceptiques au regard de cette révolution monétaire. Ainsi Ewald Nowotny, membre de la commission de la Banque Centrale Européenne, réfute publiquement en début d’année le bitcoin comme étant une monnaie. Il qualifie le bitcoit d’instrument spéculatif qui doit faire l’objet d’une régularisation par les autorités. Il est vrai que l’indépendance de cette monnaie de change pose une problématique fiscale étant donné qu’à ce jour les transactions en bitcoins échappent à la fiscalité des Etats. C’est donc un manque à gagner pour les institutions qui ne devraient pas tarder à solutionner ce problème.

De plus, les transactions étant anonymes, le bitcoin est un moyen de financement privilégié pour les acteurs de l’Economie souterraine. C’est donc une réelle menace pour la lutte contre la corruption et les activités illicites dans le monde.

Enfin, sur le marché monétaire le bitcoin se caractérise par une forte volatilité de sa valeur. Il est important de souligner que le cours du bitcoin a été multiplié par 16 entre le début et la fin de l’année 2017. Cette forte spéculation risque de donner lieu à une bulle spéculative autour de cette valeur. Comme elle finance des actifs réels, il s’agit d’un risque considérable pour l’Economie mondiale qui demeure très marquée par les crises économiques de 2007 et 2011.

Source : France Inter

Article publié par le , dans Economie.

Ce site utilise des cookies afin de réaliser des statistiques d'audience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous déclarez accepter l'utilisation de ces cookies. En savoir plusOK