Rachat de crédit Prêt immobilier
menu

Tarifs bancaires et offre de crédit

Le Classé dans : Banque, Crédit

Les français sont de plus en plus nombreux à solliciter d’autres banques afin de bénéficier de meilleures conditions financières d’emprunt.

D’autant que cette démarche est désormais largement simplifiée par la banque grâce à des services gratuits de domiciliation bancaire. Mais la proposition d’une offre de crédit à la consommation ou de prêt immobilier à un taux d’intérêt alléchant peut malheureusement cacher d’autres frais beaucoup moins intéressants.

Les frais bancaires ne sont pas à prendre à la légère. Pourtant leur comparaison devient rapidement compliquée compte tenu du manque de transparence auquel le client fait face.

Le coût de revient de la banque: des informations opaques et une comparaison compliquée

Lorsque l’on aborde le sujet des banques, les français convergent souvent vers une même opinion. Les tarifs appliqués par les organismes bancaires sont considérés comme « trop chers », « injustifiés ».

Cette opinion s’explique par une grande opacité des frais que les établissements bancaires appliquent à leurs clients. Même si ces dernières sont aujourd’hui tenues d’envoyer un relevé annuel spécifique aux frais, cela reste insuffisant.

Là où le bat blesse, c’est sans nul doute lorsque on se penche sur les intitulés des frais. Par exemple, il est justifié de se demander à quoi correspondent les services facturés suivants: « tenue de compte », « commissions sur intervention de compte débiteur ».

Dans un contexte de baisse des taux d’intérêts, les banques sont de plus en plus mises en concurrence pour le rachat d’un prêt immobilier ou bien encore dans le cadre d’un nouveau projet. Les tarifs appliqués par les banques doivent ausi être pris en compte comme facteur de comparaison.

En effet, ces frais seront appliqués sur toute la durée de la relation bancaire, c’est à ce titre un élément non négligeable.

Comment comparer les tarifs bancaires

Malgré le manque de transparence, il s’avère qu’en comparaison avec les autres pays européens, les services bancaires en France sont relativement « peu chers ». De plus, quand on regarde l’évolution du coût de la banque depuis dix ans, on note que l’augmentation des prix est stable et surtout inférieur à l’inflation des prix en France sur la même période.

Si un projet de financement ou le rachat de prêt par la concurrence occasionnent bien souvent beaucoup d’émoi et d’impatience, il est impératif de rester vigilant et de ne pas s’arrêter uniquement à la comparaison des conditions financières.

Pour comparer le coût d’une banque par rapport à une autre, il est indispensable de référer à la brochure actualisée des conditions et tarifs. Cette brochure est consultable sur internet (site de la banque) ou vous pouvez la demander en agence.

Il est primordial de comparer le coût des moyens de paiement et de tenue de compte. La plupart des banques proposent  une formule qui intègrent un certain nombre de services au quotidien. Il est indispensable de vérifier l’utilité des services et surtout la possibilité d’en bénéficier « à la carte ». D’autres éléments peuvent être pris en compte en fonction de l’utilisation que vous faites de la banque.

Ainsi si vous avez régulièrement besoin de faire des virements vers l’étranger, il convient de vérifier le coût de cette opération. Pour les personnes qui voyagent souvent, l’existence d’éventuels partenaires bancaires à l’étranger peut être aussi un élément de comparaison.

Si aujourd’hui la comparaison des tarifs bancaires reste encore complexe, l’Etat se dit décidé à améliorer les outils de comparaison à la main des clients comme c’est déjà le cas pour d’autres services comme l’avion, l’hôtel ou bien les produits de consommation grâce aux comparateurs de prix.

Article publié par le , dans Banque, Crédit.

Ce site utilise des cookies afin de réaliser des statistiques d'audience. En poursuivant la navigation sur ce site, vous déclarez accepter l'utilisation de ces cookies. En savoir plusOK